Tableau C. 17 études et rapports sur les suicides en grappe localisée
Auteur Lieu Population étudiée N cas / durée grappe Milieu Observations
Ward & Fox, 1977 Ontario, Canada Suicide de 8 jeunes dans une communauté autochtone. 8 / 12 mois Communauté autochtone Sur une période de 12 mois, une communauté autochtone du nord de l’Ontario au Canada a connu une série de 8 suicides, dont les victimes étaient âgées entre 17 et 31 ans.

Toutes les victimes étaient célibataires, et cinq d’entre elles étaient de genre masculin.

Six des huit victimes ont employé une arme à feu pour s’enlever la vie.L’ensemble des victimes a communiqué à leur entourage leur désir de mettre fin à leur jour.

Toutes les victimes vivaient des problèmes familiaux et composaient avec les problèmes d’abus de substance de l’un de leurs parents.
Robbins et Conroy, 1983 Etats-Unis 2 suicides,  5 cas de tentatives de suicide, 1 cas d’idéation suicidaire sévère 8 / 5 mois École secondaire Sur une période d’environ 5 mois,  une école secondaire de 1 300 étudiants a connu le suicide, les tentatives de suicide et les idéations suicidaire de 8 jeunes âgés entre 15 et 17 ans.

Les deux victimes de suicide ont employé la pendaison pour se suicider, alors que chez les cas de tentatives de suicide l’ingestion de médicament était la méthode utilisée par la majorité (4/5 cas).

Six de ces jeunes se fréquentaient régulièrement à l’école, et se sont visités pendant leur hospitalisation.
Les problèmes familiaux et scolaires étaient caractéristiques dans la vie de la plupart de ces jeunes.

5 des 8 cas de la grappe présentaient un trouble psychiatrique.
MMWR, 1988 Etats-Unis Suicide de 4 jeunes par empoisonnement au monoxyde de carbone. 4 / 1 mois Banlieu Sur une période de 1 mois une communauté de banlieue  a vécu le suicide de 4 jeunes âgés entre 16 et 19 ans (2 garçons et deux filles).

Deux des victimes étaient des sœurs. Deux des 4 victimes avaient été l’ami d’un jeune homme de 18 ans, décédé 6 mois plus tôt à la suite d’une chute d’une falaise.

Toutes les victimes avaient des problèmes scolaires : 3 ayant abandonné les études, et 1 ayant été suspendu de l’école. Deux des victimes avaient fait une tentative de suicide dans le passé. L’une des victimes avait une histoire d’abus d’alcool.
Davidson et al., 1989 Etats-Unis 2 grappes de suicides (8 et 6 cas) d’adolescents. 14 / 9 mois Un état américain Sur une période de 9 mois, deux grappes de suicides sont survenues au Texas impliquant des adolescents âgés entre 14 et 19 ans.

Les deux grappes incluaient des jeunes qui étaient soit des amis proches ou de simples connaissances.

Les victimes de ces grappes étaient plus susceptibles :
  • d’avoir été exposée dans le passé au suicide de quelqu’un;
  • d’avoir fait une tentative de suicide dans le passé ou d’avoir manifesté l’intention de le faire;
  • de savoir auto-mutilé;
  • d’avoir connu quelqu’un décédé par mort violente;
  • d’avoir vécu une rupture amoureuse;
  • d’avoir déménagé souvent;
  • et d’avoir eu plusieurs figures parentales;
  • d’avoir été hospitalisé pour un problème de santé mentale ou d’abus de substance.
Brent et al., 1989 Etats-Unis 2 suicides, 7 tentatives de suicides d’adolescents, 23 cas de jeunes souffrant d’idéations suicidaires fréquentant la même école secondaire. 32 / 18 jours École secondaire Sur une période de 18 jours, une école secondaire de 1 496 étudiants a connu le suicide de 2 adolescents, 7 tentatives de suicide et, le cas de 23 jeunes présentant des idéations suicidaires.
  • 75 % des membre de la grappe souffrait d’au moins un trouble de santé mentale avant leur exposition aux trouble suicidaires des autres membres de la grappe;
  • 60.9% des adolescents suicidaires de l’école étaient soient amis ou amis proches de l’une des victimes de suicide.
  • Les victimes de suicide et les cas de tentatives de suicide étaient des amis ou des connaissances.
Taiminen, Salmenperä, et Lethtinen, 1992 Finlande Suicide de 6 patients adultes hospitalisés aux soins psychiatriques 6 / 3 mois Unité psychiatrique À l’intérieur de 3 mois, une unité psychiatrique a connu le suicide de 6 patients âgés entre 28 et 64 ans ( deux femmes et 6 hommes), célibataires ou divorcés.

Quatre des six patients on utilisé la même méthode pour s’enlever la vie, i.e. sauter en bas d’un balcon.

Les patients se connaissaient pour avoir séjourné à l’unité durant la même période. Quatre des six victimes souffraient de dépression majeures, et trois de troubles psychotiques. Parmi ces patients, deux souffraient d’un problème de dépendance à l’alcool.
Davies et Wilkes, 1993 Canada Suicide de 5 adolescents par pendaison dans une communauté rurale 5 / 6 mois Communauté rurale Sur une période de 6 mois, 5 suicides par pendaison sont survenus dans une même petite ville rurale. Quatre des victimes étaient âgées de 14 ans, et une avait 17 ans.

Les victimes appartenaient à un même groupe marginal de jeunes, dont trois étaient des amis proches.

Chacune des victimes présentait des problèmes de comportements, familiaux et scolaires.
Haw, 1994 Royaume-Uni Suicide de 14 patients adultes hospitalisés dans une unité psychiatrique. 14 / 12 mois Unité psychiatrique À l’intérieur de 12 mois,  14 patients d’une hôpital psychiatrique, âgés entre 21 et 83 ans, sont décédés par suicide.

Plusieurs des victimes se connaissaient très bien.

Huit des 14 victimes étaient célibataires, et deux avait un conjoint.

Un seul des 14 patients décédés ne souffrait pas d’une maladie mentale sévère : 7 de schizophrénie,  6 d’un trouble de l’humeur, et 1  trouble de la personnalité.

Un seul patient n’avait pas d’histoire psychiatrique passée.
La grappe de patients présentait une médiane de 7 hospitalisations antérieures.

3 patients avaient vécus le suicide d’un membre de leur famille.

10 des victimes avaient fait dans le passé une tentative de suicide.

Quatre des victimes vivaient des difficultés financières importantes, et cinq d’entre elles transigeaient avec des difficultés de vie chroniques.

Seulement deux des victimes avaient un confident et les autres étaient isolés socialement. La majorité des victimes se sont enlevés la vie en sautant d’un édifice (8/14).
Wilkie, MacDonald, et Hildahl, 1998 Canada 6 suicides de jeunes dans une communauté autochtone, et 19 tentatives de suicides. 25 / 4 mois communauté autochtone Sur une période de 4 mois, la communauté a vécu le suicide de 6 jeunes, et 19 tentatives de suicide de jeunes âgés entre 12 et 25 ans.

La méthode de suicide par pendaison a été utilisée par 5 des 6 jeunes victimes, par 8 des 19 jeunes ayant fait une tentative de suicide.

La consommation d’alcool était impliquée dans 4 des 6 suicides.

L’abus sexuel était cité pour 4 des 5 des cas féminins.

Les victimes de suicide et de tentatives se connaissaient pour soit être amis ou issus de la même famille.
Wissow et al., 2001 Etats-Unis 7 suicides et de tentatives de suicides sérieuses de jeunes dans une communauté autochtone. 7 / 40 jours communauté autochtone Sur une période de 40 jours, la communauté a vécu 7 cas de suicide et de tentatives de suicide de jeunes âgés entre 13 et 28 ans.

La méthode de suicide par pendaison a été utilisée par l’ensemble des 7 cas.

6 des 7 cas impliquait la consommation d’alcool.
Poijula, Wahlberg, et Dyregrov, 2001 Finlande Suicide de 6 adolescents, dont 5 par arme à feu, 1 par immolation fréquentant 3 écoles secondaires. 6 / 12 mois 3 écoles secondaires Sur une période de 1 an, 6 suicides sont survenus dans 3 écoles secondaires d’une même région.

Les victimes étaient âgées entre 13 et 17 ans. Les victimes étaient des amis ou des connaissances.

Aucune des victimes n’était identifié comme souffrant d’un problème de santé mentale.
Lévesque, 2004 Québec, Canada Suicide de trois résidents adultes dans une petite municipalité rurale. 3 / 4 mois Communauté rurale Au cours du printemps d’une même année survient le suicide de trois résidents dans la même municipalité.

L’une des victimes avait 21 ans, la seconde 43 ans, et la troisième 41 ans.

Deux des victimes avaient un très fort lien d’amitié entre elles. La troisième n’avait aucun lien avec les deux autres.

Les trois victimes étaient dépressives, et deux d’entre elles avaient été suivie en psychiatrie.
Coleman, 2004 Etats-Unis Suicide de 6 adolescents d’une même communauté 6 / 3 mois Banlieu En l’espace de 3 mois, une communauté en banlieue de Houston aux Etats-Unis a vécu le suicide de 6 jeunes âgés entre 14 et 19 ans.

Les 6 victimes appartenaient au même cercle d’amis.

Trois des victimes avaient abandonnées leur étude prématurément.
Johansson, Lindqvist, & Eriksson, 2006 Suède Suicide de trois jeunesvivant dans des communautés adjacentes.   3 / 11 mois communauté proche Sur une période de 11 mois, 1 garçon de 17 ans, et deux filles de 14 et 17 ans se sont suicidés par pendaison.

Les victimes se connaissaient soit parce qu’ils fréquentait la même église ou vivait et travaillaient à proximité des autres victimes.

Pour les trois cas, les analyses toxicologiques post-mortem pour la présence de drogues ou d’alcool dans le sang étaient négatives. Le premier cas présentaient des signes de dépression dans les mois précédant sont suicide. Le deuxième cas n’avait pas de problèmes scolaires et avait plusieurs amis.  Le troisième cas rapportait des idéations suicidaires le jour même où son ami s’est suicidé, et  pendant plusieurs mois par la suite, elle a communiqué à son entourage son désir de se suicider.
Johansson, Lindqvist, & Eriksson, 2006 Suède Suicide de trois adolescents vivant dans le même quartier. 3 / 17 mois Quartier Sur une période 17 mois, 2 garçons de 18 et 17 ans, et une fille de 16 mois se sont enlevés la vie soit en sautant d’une tour ou par pendaison.

Les trois victimes se connaissaient, et vivaient dans le même quartier.

Deux des victimes avaient des problèmes scolaires. Les trois victimes étaient plus réservées et introverties dans les semaines et jours précédent leur décès. L’une des victimes manifestait dans la dernière année un intérêt accru pour toute information reliée au suicide. Pour deux des trois victimes, les analyses toxicologiques post-mortem pour la présence de drogues ou d’alcool dans le sang étaient positives.
Lemoyne et al., inédit Québec, Canada Suicide de 6 personnes dans une petite municipalité rurale du nord du Québec 6 / 10 mois Communauté rurale À l’intérieur de 10 mois, dans une petite localité du Québec survient le suicide de 6 personnes. L’âge des victimes variait entre 11 et 31 ans.

Elles étaient toutes de genre masculin.

Dans tous les cas, les victimes ont employé la pendaison pour mettre fin à leurs jours.

Fermer la fenêtre