Accueil




2. Le suicide
chez les hommes
> ACCUEIL > Thème 2 > Partie 5

» » » PARTIE 5

Implications pour la pratique.

Sur la base d’expériences cliniques, et en tenant compte des particularités de l’intervention auprès d’hommes à risque de suicide, à savoir les barrières que peuvent poser la socialisation masculine, il est conseillé :

  • d’intervenir rapidement lorsque les hommes consultent ou demandent de l’aide, car ils ont tendance à attendre que les problèmes soient très graves pour le faire;

  • d’aller au-delà de la raison de la consultation (par exemple: mal de dos) et vérifier s’il n’y a pas un besoin sous-jacent d’aide ou de soutien psychologique;

  • d’accompagner l’homme vers une autre ressource ou un autre service s’il est pertinent de le référer, par exemple en s’assurant de la disponibilité des autres ressources dans un temps raisonnable tout en tenant compte de l’urgence de la situation;

  • de relancer l’homme qui ne se présente pas à son rendez-vous, afin de s’assurer qu’il n’est pas dans une situation d’urgence, et aussi pour maintenir le lien de confiance;

  • lorsque les proches appellent, ils sont soit très inquiets, ne se sentent pas assez compétents pour l’aider soit se sentent épuisés: le soutien aux proches passe non seulement par la satisfaction de leurs besoins propres, mais également par l’acceptation de relancer l’homme en difficulté, à leur demande.
retour vers le haut

Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008