Accueil




3. Troubles mentaux
et suicide
> ACCUEIL > Thème 3 > Partie 1 > 1.4

» » » PARTIE 1

Qu'est-ce qu'un trouble mental?

» » 1.4- En résumé

Le simple fait de classifier rigoureusement des groupes de symptômes sous des catégories nosologiques de troubles, tel que cela est proposé par le système de diagnostic et de classification du DSM-IV, ne peut suffire à traduire la complexité des troubles mentaux. Ainsi, une dépression est certes une perturbation biologique et un diagnostic psychiatrique, mais c’est aussi un état émotif, une réaction à une chaîne d’événements de vie, une perturbation cognitive, une grande souffrance affective et beaucoup de détresse. Les troubles mentaux graves, comme la schizophrénie ou la dépression majeure, ne se présentent jamais de façon pure chez les personnes. Au contraire, ils se manifestent presque toujours dans le contexte de comorbidité avec d’autres troubles et des événements de vie difficiles. Il est souvent compliqué de distinguer avec exactitude le début des troubles et celui des difficultés de vie. Il nous faut donc intégrer les dimensions objectives d’un diagnostic de trouble mental, telles qu’elles sont mesurées par le DSM-V, et celles plus subjectives perçues par les individus eux-mêmes afin d’obtenir une représentation plus complète des troubles mentaux et de leurs impacts sur la vie des personnes et sur leur entourage, afin de mieux comprendre la relation entre ces troubles et le suicide.

retour vers le haut

Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008