Accueil




5. Traitement des personnes suicidaires
> ACCUEIL > Thème 5 > Partie 1 > 1.2

» » » PARTIE 1

Les psychothérapies - fondements théoriques

» » 1.2- Les thérapies dialectiques-comportementales

Fondements théoriques

Ce type de psychothérapie appartient à la famille des thérapies cognitives-comportementales. Elle s’applique particulièrement aux personnes ayant des traits de personnalité « borderline » qui sont plus susceptibles aux troubles anorexiques et boulimiques, à l’abus de substances et aux comportements suicidaires. On présuppose un dérèglement émotionnel chez ces personnes qui résulterait de la rencontre (la dialectique) entre une prédisposition à mal gérer ses émotions et un environnement qui intensifie cette vulnérabilité. Dans un tel contexte, les comportements suicidaires pourraient avoir pour fonction le contrôle des émotions chez cette personne et la recherche d’aide dans un environnement déficient.

La thérapie dialectique-comportementale est basée sur un processus rationnel qui consiste à amener la personne à développer sa propre solution au problème (autre que le suicide) par le dialogue. Elle a pour objectif principal de réduire la présence de comportements autodestructeurs par la mise en place de stratégies de résolution de problèmes et en amenant la personne à accepter son environnement (sa situation, son milieu de vie) tel qu’il est et à considérer les solutions développées et proposées en thérapie (Linehan, 1991).

retour vers le haut

Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008