Accueil




5. Traitement des personnes suicidaires
> ACCUEIL > Thème 5 > Partie 4 > 4.3

» » » PARTIE 4

Traitement pharmacologique de la dépression

» » 4.3- Conclusion

L’efficacité des antidépresseurs pour traiter la dépression clinique est bien démontrée. Toutefois, son efficacité pour prévenir le suicide est sujette à controverse, et ce, plus particulièrement auprès des jeunes.


Sur la plan des interventions individuelles

  • Des bénéfices importants ont été démontrés par la recherche et rapportés par des cliniciens concernant le fait de prendre des antidépresseurs pour diminuer des symptômes de dépression. Ces effets encouragent à poursuivre le traitement pharmacologique.
  • Toutefois, il semble que plusieurs personnes souffrant de dépression ne sont pas diagnostiquées et ne reçoivent donc pas le traitement pharmacologique et/ou psychosocial approprié à leur état, ce qui augmente les risques de suicide. La formation à la détection de la dépression devrait être favorisée.
  • De plus, certaines études montrent que les antidépresseurs ne peuvent, à eux seuls, faire diminuer substantiellement les taux de suicide. Dans un tel contexte, ils devraient donc s’inscrire dans un programme plus large de prévention, de traitement et de suivi, qui tient également compte des difficultés psychologiques et sociales des personnes suicidaires.
  • Des données récentes suggèrent que la prise d’antidépresseurs pourrait augmenter le risque de comportements suicidaires. Ces résultats suggèrent la nécessité d'un resserrement des pratiques et une très grande vigilance des professionnels de la santé lors de la prescription d’antidépresseurs et dans le suivi des personnes qui reçoivent un traitement pharmacologique.


Sur la plan de l’augmentation massive de la prescription des antidépresseurs dans la population

  • Il est difficile de prouver que cette stratégie peut réduire les taux de suicide étant donné les limites méthodologiques des études écologiques.


Les suites…

  • D’autres études doivent être menées, en contrôlant les problèmes méthodologiques possibles, afin d’apporter des réponses claires à la question de l’efficacité des antidépresseurs pour traiter les personnes à risque de suicide.
  • Les futures recherches devraient davantage porter sur l’identification des conditions (âge du patient, genre, type de symptômes, type de médicament, durée du traitement, durée du suivi) qui sont associées à des effets bénéfiques des antidépresseurs ainsi que celles associées aux risques de comportements suicidaires.
Les antidépresseurs sont efficaces pour traiter la dépression, mais des données récentes révèlent qu’ils peuvent augmenter le risque de suicide de certains individus. Il est donc important que les personnes qui reçoivent un traitement par antidépresseurs reçoivent un suivi intensif avec évaluation périodique du risque suicidaire. Compte tenu des bénéfices, il apparaît souhaitable de poursuivre ce traitement.
retour vers le haut

Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008