Accueil




7. Suicides en grappes
> ACCUEIL > Thème 7 > Partie 4 > 4.3

» » » PARTIE 4

Implication et défis

» » 4.3- Quelles conclusions peut-on tirer au sujet de ces données?

  • En considérant l’ampleur et la complémentarité des données empiriques issues des études de cas et des études épidémiologiques, nous pouvons conclure que le suicide en grappes localisées est un phénomène réel.

  • Nous pouvons aussi dire que ce phénomène n’est pas particulier à un groupe spécifique dans la population. En effet, il a été observé dans plusieurs groupes différents de la population.

  • Les suicides en grappes localisées semblent apparaître dans des groupes possédant des caractéristiques communes, comme une proximité sociale et affective entre les membres, une proximité géographique, une culture commune, un isolement (géographique, culturel ou social) du reste de la population.

  • C’est un phénomène qui semble également dépasser les frontières culturelles, puisqu’il a été observé dans différentes communautés à travers le monde.

 

Donc :

Le suicide en grappe localisée se manifeste dans différents groupes et dans différentes cultures. Les preuves empiriques de l’existence de suicides en grappes localisées sont beaucoup plus nombreuses que celles concernant les suicides en grappe de masse. 

retour vers le haut

 


Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008