Accueil




8. La prévention du suicide et les aînés
> ACCUEIL > Thème 8 > Partie 1 > 1.4

» » » PARTIE 1

Ampleur des décès par suicide chez les aînés

» » 1.4- Différences selon les générations

Dans le passé, plusieurs personnes (par ex. Mishara et Tousignant, 2004) ont émis l’hypothèse que lorsque la génération des « baby-boomers » (personnes nées juste après la 2e guerre mondiale) vieillira, le taux de suicide des aînés augmentera.  La génération des baby-boomers a toujours présenté un taux de suicide plus élevé que chez les générations précédentes. Il est donc possible que dans 5 à 10 ans, lorsqu’ils deviendront la majorité des aînés au Québec, ils maintiendront un haut taux de suicide.  Cependant un grand nombre d’entre eux ont déjà atteint l’âge de 60 ans au Québec, mais nous n’avons pas encore vu cet effet générationnel. Peut-être qu’il n’y aura pas d’augmentation des suicides dans les prochaines années. Il est possible que tous les membres de la génération des baby boomers qui ont été suicidaires sont soit déjà morts par suicide (et ce ne sont que les non-suicidaires qui restent) soit les personnes qui restent sont celles qui ont trouvé de l’aide pour leurs problèmes et ne sont donc plus suicidaires.

retour vers le haut

Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008