Accueil




8. La prévention du suicide et les aînés
> ACCUEIL > Thème 8 > Partie 3 > 3.2

» » » PARTIE 3

Différences entre les tentatives de suicide des aînés et aux autres stades de la vie

» » 3.2- Explications du faible ratio des tentatives par rapport aux décès

Il y a plusieurs explications possibles du petit nombre de tentatives pour chaque décès chez les aînés : Tout d’abord, en vieillissant, même si on n’a pas de problèmes de santé, nos « capacités physiques de réserve », nos habiletés à récupérer des traumatismes, sont nettement moins élevées que lorsqu’on est plus jeune. Les traumatismes peuvent donc être plus dangereux pour une personne âgée que pour quelqu’un de plus jeune. Pour cette raison, les tentatives de suicide « mineures » peuvent aboutir à la mort pour une personne âgée alors que le même genre de tentative ne présenterait pas un danger de mort pour quelqu’un de plus jeune.

Une autre explication pour le faible ratio de tentatives – décès est que l’intention des aînés est davantage orientée vers la mort lorsqu’ils essaient de s’enlever la vie. Les preuves pour cette deuxième explication ne sont pas concluantes. On rencontre des aînés qui semblent plus « sérieux » dans leurs tentatives de suicide, mais les aînés qui sont « sauvés » après une tentative « sérieuse » sont généralement aussi contents de rester en vie que les personnes plus jeunes.

retour vers le haut


Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008