Accueil




8. La prévention du suicide et les aînés
> ACCUEIL > Thème 8 > Partie 4 > 4.2

» » » PARTIE 4

Facteurs de risque du suicide chez les aînés

» » 4.2- Évènements déclencheurs

D’habitude, il y a un événement déclencheur identifiable dans le cas du suicide des aînés. Ces événements constituent souvent une perte : perte d’emploi, décès d’un conjoint, perte d’habileté physique (par exemple, perte de permis de conduire) (par ex. Lyons, 1984; Mishara et Riedel; 1984). Dans le cas de perte d’un conjoint, on remarque une différence importante entre les hommes et les femmes. La perte de son épouse constitue un facteur de risque important pour un homme vulnérable. Cependant, lorsque c’est l’époux qui meure, l’espérance de vie de la femme augmente de façon significative. Lorsqu’on regarde ces donnés il faut tenir compte du fait que ce qui est important c’est la signification de la perte pour la personne, pas forcément l’importance absolue de l’événement. La mort d’un animal domestique peut donc sembler une perte sévère pour une personne âgée isolée et pour une autre personne le diagnostic d’un cancer incurable peut s’avérer une épreuve conçue comme étant un défi et qui n’a pas d’influence sur le risque suicidaire.

retour vers le haut


Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008