Accueil




8. La prévention du suicide et les aînés
> ACCUEIL > Thème 8 > Partie 5 > 5.5

» » » PARTIE 5

La prévention du suicide chez les aînés

» » 5.5- Le contrôle de l’accès aux moyens

Comme pour tout groupe d’âge, le contrôle de l’accès à certains moyens de se suicider peut avoir un effet préventif. Il est important de toujours bien demander si une personne âgée suicidaire possède une arme à feu et si c’est le cas, d’utiliser les protocoles de retrait de cette arme de la maison avec l’aide d’un médecin et de la police locale si nécessaire. Il est important également lorsqu’on identifie un aîné à risque suicidaire de faire un inventaire de l’ensemble des médicaments disponibles chez lui, parce que très souvent les aînés accumulent plusieurs anciennes ordonnances et ont de grandes quantités de médicaments dangereux à la maison. Il est important de conseiller aux membres de la famille de disposer de tout médicament non essentiel et d’insister sur le fait que les médecins ne prescrivent que la quantité suffisante à court terme pour les personnes âgées à risque de suicide.

Il existe un programme québécois visant à améliorer la capacité des personnes âgées à faire un usage adéquat des médicaments (Viens et al., 2005). Ce programme, constitué de six rencontres de groupe, a été évalué en Montérégie auprès de 563 personnes âgées. Il s’est montré efficace pour encourager les aînés à autogérer leur santé, mais pas pour changer les habitudes de non fidélité au traitement.

retour vers le haut

Copyright CRISE 2008, dernière mise à jour: 2 mai 2008